fbpx
Sélectionner une page
Détecter les soft skills lors du recrutement

Comment détecter les soft skills chez un candidat ?

Selon une enquête dirigée par le cabinet international de recrutement Robert Half, auprès de directeurs généraux (DG) et de directeurs financiers (DAF) : 76 % admettent avoir embauché un collaborateur qui ne s’intégrait pas à l’équipe. 

Les principales raisons évoquées sont :

  • Manque d’esprit d’équipe (45%)
  • Incapacité à collaborer dans son travail ou à faire preuve d’autonomie (33%)
  • Excès de confiance (32%)
  • Capacité d’adaptation insuffisante (31%)
  • Ne s’entendait pas avec ses collègues (30%)
  • Pas en accord avec la culture d’entreprise (23%)
  • N’était pas ouvert aux observations (22%)

Toutes ces raisons font apparaître l’absence de recherche des soft skills chez le candidat, lors de son recrutement. Contrairement au hard skills qui représentent l’expertise technique des candidats, les soft skills sont les compétences personnelles, sociales et relationnelles, jugées capitales dans le processus du recrutement, et pour l’épanouissement du futur collaborateur dans l’entreprise. 

Pourquoi les soft skills sont importantes lors de l’embauche d’un collaborateur ?

Détecter les soft skills chez un candidat est devenu une mission incontournable des cabinets de recrutement, pour lesquels l’expertise technique du candidat ne constitue plus la seule évaluation. Les soft skills se révèlent importantes parce qu’elles favorisent la réussite du candidat dans le poste proposé. Elles participent ainsi à la croissance de l’entreprise. Pourquoi la valeur humaine tient maintenant une place centrale dans le recrutement ?

Voici quelques éléments de réponse :

  • Les soft skills sont des facteurs d’intégration indispensables.
  • Les soft skills favorisent la transformation des entreprises.
  • Les soft skills sont un véritable investissement pour l’avenir de l’entreprise : En effet, elles ne deviennent pas obsolètes, contrairement à certains métiers qui vont disparaître avec leurs hard skills.
  • Les soft skills servent également la compétitivité de l’entreprise : La capacité à négocier, à persuader sont des compétences utiles pour les performances commerciales de l’entreprise.

Comment détecter les soft skills ?

En étudiant la forme et le fond du CV et de la lettre de motivation du candidat, le recruteur peut détecter des éléments sur ses compétences comportementales, comme la rigueur, la motivation, l’organisation. Il conviendra de les approfondir lors de l’entretien de recrutement.

L’entretien vidéo précède parfois l’entretien de recrutement en face à face, et représente une opportunité supplémentaire pour le recruteur de détecter les soft skills recherchées, par exemple la capacité du candidat à s’exprimer à l’oral ; c’est un moyen d’évaluer sa communication non verbale : son aisance naturelle, sa gestuelle, sa motivation, et aussi sa capacité à gérer le stress.

Détecter les soft skills pendant l’entretien d’embauche

Le face à face permet au recruteur de confirmer les soft skills qu’il a détectées antérieurement. Il peut analyser le comportement du candidat pendant l’entretien. Il va analyser son enthousiasme, sa curiosité par rapport à la suite du process de recrutement, et également sa projection dans l’entreprise.

La méthode STAR

Cette technique se substitue à la classique question : « citez trois défauts et trois qualités vous concernant », encore utilisée pour détecter les soft skills d’un candidat. La méthode STAR permet au recruteur de structurer son entretien d’embauche, et de vérifier que le candidat possède les soft skills recherchées pour le poste. La méthode s’articule autour de questions concernant :

Situation : La situation dans laquelle le candidat s’est retrouvé dans son parcours professionnel, scolaire, ou au sein d’une association. Comment l’a-t-il maîtrisée ?

Tâche : La tâche à accomplir. Quel en était l’objectif final ?

Action : Les actions engagées pour y parvenir. Quels en ont été les moyens ?

Résultat : Quel a été le résultat final ? Le candidat s’en attribue- t-il le mérite ?

Cette technique, basée sur les compétences comportementales, donne de nombreuses informations personnelles sur le candidat. Le recruteur analyse ensuite les comportements, et s’assurent qu’ils correspondent bien au poste à pourvoir.

Les tests de recrutement

Les tests psychométriques, dans lesquels sont inclus les tests de personnalité, permettent de détecter les soft skills recherchées, et réduisent la marge d’erreur au moment de recruter. Ils donnent une vision globale des soft skills du candidat, notamment la motivation, l’adaptabilité, le leadership, ou encore la gestion du stress. Les tests psychométriques sont complémentaires à l’entretien d’embauche.

La gamification

Certains postes nécessitent une évaluation plus pointue des soft skills, et demandent une étude du comportement du candidat lorsqu’il se retrouve hors de sa zone de confort. Les cabinets de recrutement organisent des gamifications pour faire ressortir les compétences personnelles du candidat. Dans ce cadre, la gamification le place dans une situation tendue. Le recruteur va scruter, puis analyser les réactions et le comportement que le candidat va devoir mobiliser pour résoudre les problèmes auxquels il se trouve confronté. Adaptabilité, capacité à gérer son stress, à travailler en équipe, ou à prendre des initiatives, sont des caractéristiques qui ressortent lors du jeu, et qui sont souvent recherchées par les entreprises. 

Contactez-nous

Pour ne pas passer à côté d’un profil correspondant aux soft skills recherchés par votre entreprise, confiez-nous le recrutement de vos cadres comptable et financier. Notre cabinet de recrutement spécialisé peut vous proposer 3 profils en 48h !

Écrit par Muriel T.

Social Media & Content Manager, je m’intéresse aux questions relatives au recrutement de talents dans le domaine de la finance et de la comptabilité.

26 novembre 2020

Suivez-nous !

  • LinkedIn

0 commentaires

Share This

Partagez !

Partagez cet article avec vos amis !