fbpx

Quels sont les impacts d’un mauvais recrutement ?

Se doter des meilleurs talents est la quête dans laquelle se lance chaque entreprise qui se veut prospère. Ainsi sur le marché de l’emploi des milliers de demandeurs adressent tous les jours leur candidature suite à une annonce. Mais le plus important pour une entreprise est qu’en dehors des compétences, diplômes, et expériences il veille au respect du processus de recrutement. Car de ce processus dépend le choix du candidat correspondant au poste. De ce fait, quel est l’impact d’un mauvais recrutement sur l’entreprise ? Découvrez-le dans cet article.

Le recrutement, de quoi s’agit-il?

Le recrutement est l’action consistant à sélectionner et intégrer un ou plusieurs profils au sein d’une entreprise. Il représente en réalité un processus d’exécution débouchant sur l’embauche du candidat idéal. C’est l’étape décisive et primordiale par laquelle l’entreprise se dote de nouvelles compétences soit à l’interne soit à l’externe. 

Ainsi il comprend plusieurs phases indispensables au recrutement proprement dit d’un nouvel employé à un poste vacant. Et chacune des étapes doit être respectée avec rigueur afin de ne pas s’entourer d’employés non qualifiés ou non motivés au sein de l’entreprise. 

D’un côté il faut noter qu’un mauvais recrutement est juste un manquement à une des étapes du processus d’embauche du nouvel employé. Et souvent, elle entraine un impact financier considérable pour l’entreprise.

Quelles sont les bases ou fondements d’un mauvais recrutement?

Les motifs liés au mauvais recrutement sont de divers ordres. Ainsi, un enrôlement mal fait relève parfois de la responsabilité du recruteur ou du chargé de recrutement.

Il peut être pressé de recruter un candidat juste pour combler le poste vacant parce qu’il manque d’effectifs. Ou encore il peut être question d’une non-planification du processus de recrutement, particulièrement de la phase d’entretien. 

Un mauvais recrutement incombe parfois au candidat qui se révèle être un habitué des tests de recrutement et le passe avec brio. Et le recruteur impressionné l’embauche sans trop s’attarder sur ses motivations, aptitudes et compétences.

D’autre part, le fondement d’un mauvais recrutement repose sur le manque de rigueur au niveau de l’exécution de la phase d’intégration du nouveau collaborateur. Car à sa venue dans l’entreprise, la prise en charge de ce dernier et son initiation à la culture de l’entreprise sont importantes. 

C’est une étape où le nouvel employé s’ouvre et donne de son savoir-faire et de sa volonté pour être accepté par les collaborateurs déjà en poste.

S’agissant par exemple de l’embauche d’un directeur des Ressources Humaines, une fois l’entretien réussi, ce dernier doit être suivi pour se familiariser avec le personnel. Sans quoi il ne pourra jamais réussir à gérer ses collaborateurs. 

Par ailleurs certains recruteurs craignent l’impact financier et ne respectent pas toutes les obligations du processus. Sans oublier qu’un recrutement peut nécessiter une somme de plusieurs milliers d’euros voire plus.

Quelles sont les conclusions d’une embauche ratée ?

Pour une entreprise, intégrer un mauvais employé du fait d’un mauvais recrutement est une erreur fatale qui affecte son bon déroulement. Ainsi, un recrutement mal fait engendre :

  • Un impact financier négatif se traduisant par une augmentation des frais alloués au processus de recrutement et d’insertion du nouveau collaborateur. Pendant cette étape l’entreprise débourse des sommes données dès le début du recrutement jusqu’à la fin, 
  • Un mauvais rendement et une démotivation de l’employé au travail. Un employé dont le recruteur n’a pas saisi les compétences et motivations réelles lors de l’entretien peut ne pas être le profil recherché. Aussi si cette phase était juste basée sur le diplôme et l’expérience, l’absence de compétence peut être facteur de mauvais rendement, 
  • Un mauvais fonctionnement des relations professionnelles et interpersonnelles entre collaborateurs. Un employé ne correspondant pas au profil recherché peut avoir du mal à épouser la vision de l’entreprise. Mais encore sa mauvaise inclusion fera qu’il aura du mal à fonctionner en équipe avec ses collègues, 
  • Une fuite de l’investissement et du temps sacrifié. Si à la fin d’un recrutement l’entreprise se retrouve avec un mauvais collaborateur, tout son investissement est nul. De même que les heures consacrées à cette tâche. L’entreprise perd donc en temps et en finance.

Par ailleurs, un recrutement mal fait amène encore à la reprise de toutes les étapes parcourues et des investissements. Et elle n’est ni bénéfique pour l’entreprise, ni honorable pour le candidat mal choisi. Car ce dernier sera quelque peu déstabilisé et peut devenir un poids pour l’entreprise s’il n’est pas licencié tôt.

À titre illustratif, un employé recruté au poste de chef comptable et n’ayant pas les aptitudes requises pour le métier sera démotivé et improductif.

Le processus de recrutement est une étape qui une fois raté doit être entièrement repris avec tout l’impact financier qu’il engendre.

Il est conseillé aux entreprises qui n’ont pas des compétences en la matière, ou qui souhaitent recruter les meilleurs profils en un temps record, de confier cette tâche à un cabinet de recrutement spécialisé.

La bonne gestion d’une entreprise passe par l’harmonie, l’épanouissement et l’entente qui font partie intégrante des actions à mener. Ainsi un chef d’entreprise se doit d’établir une bonne relation entre son personnel et lui. Notamment les responsables de grands postes comme celui du responsable financier qui requiert d’une bonne attention et d’une bonne collaboration. Suivez dans cet article les raisons pour lesquelles il faut choyer son responsable financier.

Nouvelles perspectives de recrutement

Aujourd’hui il ne s’agit plus de choisir à travers un recrutement le candidat qui remplit de simples critères de diplômes et d’expérience. Recruter en 2020 pour un directeur des ressources humaines, c’est dénicher le bon profil de par son talent à être actif, réactif et vif en entreprise. Il faut avouer que la source d’un tel changement provient de l’absence d’une coalition, entre la réalité sur le marché de l’emploi et les disciplines. Précisément au niveau de la comptabilité et de la finance les recruteurs sont à la quête de responsable financier capable de s’intégrer et de s’approprier les problèmes de l’entreprise.

Retombées de cette nouvelle démarche

Au regard de ce changement de grandes envergures, le responsable financier se plaint de la banalisation de son poste et de sa compétence au sein de l’entreprise. Plusieurs revendiquent le mérite et veulent démontrer qu’ils sont des éléments clés dans l’organisation et la prise de décision stratégique au sein de l’entreprise. Des études menées en collaboration avec les Directeurs financiers et de Contrôle de Gestion (DFCG), ont prouvé que sur un échantillon de 100 responsables financiers seulement 45 environs affirment être satisfaits du métier.

La clé du succès : Faire du responsable financier un associé d’affaire

Le responsable financier en qualité de directeur financier joue un rôle irréversible dans la prise de décision stratégique de l’entreprise. Il est automatiquement le leader après le directeur générale de l’entreprise car il coordonne toutes les activités et détient une compétence managériale à son actif. Son rôle n’étant pas des moindres voire incontournable, il a un pouvoir de décision le plus important à considérer pour la réussite dans la société. Si tant est qu’il existe des postes et fonctions de telles envergures au sein des entreprises, les mesures idoines doivent être prises. En effet ces mesures viendront reconnaitre le mérite de ces vaillants soldats. Elles leur prouveront qu’être un responsable financier c’est tenir la clé de la réussite de l’entreprise en main.

La réalité sur le marché

Des statistiques réalisées ont montré d’une part une forte masse d’insatisfaction de ces postes en entreprise. Plus de 50% de responsables financiers ont délibérément affirmé que leur effort est pratiquement délaissé par leur supérieur hiérarchique. 

Dans un premier point cette insatisfaction se justifie par la considération à la légère des tâches assignées au responsable financier par la hiérarchie. En effet l’employeur ne mesure pas l’ampleur de la mission qu’il confie à son responsable financier et lui impose un délai minime pour un rendu impeccable. Celui-ci se doit donc d’accomplir ces taches de high level stratégiques seul et sous contraintes règlementaires de surcroit. 

Dans un second point, il est à noter la réticence sur la propulsion de carrière du responsable financier par l’employeur. Peut-être s’agit-il d’une mauvaise initiative dans l’offre de promotion de la carrière que d’une réticence à l’action.

Dans tous les cas l’on constate à 70% qu’un responsable financier occupant le poste de directeur financier, au sein d’une entreprise affirmera que sa plus grande promotion se limite à la direction générale de l’entreprise. Pourtant une carrière professionnelle est bien plus élargie que de s’arrêter à un poste de directeur générale dans un même secteur et sur une même dimension d’activités. Notons qu’ici l’on fait allusion à de grandes sociétés ayant de nombreuses succursales à travers le monde.

D’autre part ces statistiques révèlent que le peu de responsable financier affirmant la satisfaction du métier et que le mérite leur ai donné en reconnaissance de leur effort. Ainsi donc ils sont considérés comme de vrais associés d’affaires en partenariat gagnant-gagnant. Certains dont la moitié de l’échantillon satisfait, vont jusqu’à dire qu’ils interviennent sur de grands projets de l’entreprise incluant sans doute la prise de grandes décisions d’organisations.

Les raisons pour lesquelles votre responsable financier doit être chouchouté

  • Accorder confort, attention, considération et mérite du travail du responsable financier c’est s’enrichir car il est un levier économique pour l’entreprise. Etant donné que de nombreuses décisions stratégiques sont prises à travers une analyse approfondie et fiables des prises de risques et activités, il est à choyer. Pour ce faire vous devez :
  • Autoriser le responsable financier à donner son avis sur les prises de décision de l’entreprise 
  • Montrer au responsable financier que sans lui il n’y a pas de productivité des activités Investir dans leur formation professionnelle pour une compétitivité de taille.

Envie de booster votre chiffre d’affaire ? Notre cabinet de recrutement est spécialisé dans les métiers de la finance et de la comptabilité. Après avoir fait un audit de votre situation, nous vous proposons 3 profils prêts à rejoindre votre organisation en 48h chrono !

Quel que soit le statut de votre entreprise, il est difficile de vous passer du service d’un financier. En effet, la loi vous oblige à vous conformer aux obligations sociales et fiscales. Alors, que faire pour réussir le recrutement d’un comptable ? Dans ce guide, retrouvez toutes les étapes à suivre pour mener à bien cette mission !

Quel est l’intérêt du recrutement d’un comptable ?

La tenue d’une comptabilité est un véritable défi au quotidien. Lorsqu’on ne s’y connaît pas, on peut facilement commettre des faux-pas. Le résultat ? On se retrouve avec un bilan financier truffé d’erreurs. Bien que certains logiciels permettent de faciliter les calculs, ils présentent quelques limites non négligeables. En effet, il est indispensable de maîtriser les réglementations et les normes afin d’exécuter à la perfection toutes les tâches comptables.

D’une part, le recrutement d’un comptable s’avère inévitable pour assurer le bon fonctionnement de l’entreprise. En effet, ce professionnel est chargé d’une grande variété de missions, notamment :

  • le suivi permanent de la trésorerie ;
  • l’optimisation de la productivité ;
  • la maîtrise des coûts ;
  • la gestion de paie ;
  • la réalisation des déclarations obligatoires.

D’autre part, embaucher un comptable est relativement plus rentable. En faisant appel à un consultant, le chef d’entreprise sera dans l’obligation de payer des honoraires par heure. Avec un taux horaire compris entre 60 € et 90 €, rien que pour la tenue comptable, un expert-comptable coûte cher pour l’entreprise.

Recrutement d’un comptable : comment attirer des profils intéressants ?

Trouver un bon comptable n’est pas une tâche aisée. En France, ce professionnel est très sollicité. Par conséquent, il est nécessaire de « surenchérir » afin d’attirer de candidats qualifiés et expérimentés.

Vous devez garder en tête que l’exécution des tâches comptables est une mission complexe. Elle nécessite non seulement un savoir-faire, mais aussi un investissement en temps. Il n’est pas rare qu’un comptable doive passer plusieurs heures supplémentaires au bureau afin de boucler un état financier. Face aux contraintes liées à sa fonction, un comptable s’attend nécessairement à percevoir un salaire plus motivant.

En plus de l’aspect financier, il est aussi essentiel d’offrir un meilleur cadre de travail à votre comptable. Ce point est incontestablement une source de motivation. Sachez qu’en proposant des avantages sociaux, vous augmentez également votre chance d’attirer plus de candidatures. Ce qui vous apporte plus de marge de manœuvre lors du recrutement d’un comptable.

Quelles sont les démarches à suivre pour l’embauche d’un comptable ?

Le recrutement d’un comptable peut être un long processus. D’une manière générale, il est indispensable de passer par plusieurs étapes avant de trouver un bon profil :

La rédaction de l’offre d’emploi

Afin d’éviter d’être confronté à un mauvais recrutement, tout commence par l’élaboration d’une offre d’emploi. Pour cette étape, il est nécessaire de respecter quelques règles de base, à savoir, la précision de l’intitulé du poste. Pour éviter toute sorte d’ambiguïté, il est essentiel d’utiliser un terme classique. En optant pour un titre original, vous risquez de noyer vos lecteurs dans une confusion.

La seconde étape consiste à mettre en exergue le profil du poste. Ce point est important, car les compétences d’un comptable sont extrêmement variées. Si certains professionnels sont généralistes, d’autres disposent des qualifications spécifiques en audit ou en contrôle interne.

La publication de l’annonce

Pour faciliter le recrutement d’un comptable, il est conseillé de publier votre annonce dans un large choix de supports, notamment :

  • Le panneau d’affichage de l’entreprise ;
  • Le journal local ;
  • Les réseaux sociaux ;

Vous pouvez aussi profiter des événements ponctuels tels que les salons, les conférences ou les forums pour faire le recrutement d’un comptable.

L’entretien d’embauche

La sélection des dossiers de candidature peut prendre du temps. En effet, vous devez scruter un par un tous les CV afin de découvrir le profil des demandeurs d’emploi. Hormis les qualifications, il faut savoir que les qualités et les traits de caractère des candidats représentent aussi un atout non négligeable. Ces points peuvent faire la différence lors d’un entretien d’embauche. Lors de cette dernière étape, il est nécessaire de formuler des questions qui permettent de mieux s’informer sur :

  • La méthode du travail du candidat présélectionné ;
  • Sa capacité de faire face à une pression ;
  • Ses qualifications
  • Sa personnalité…

Pourquoi faire appel à un cabinet de recrutement pour embaucher un comptable ?

Le recrutement d’un comptable est une mission particulièrement plus technique. En effet, il implique une connaissance accrue du métier et des exigences qu’on attend du professionnel.

Face à ces quelques contraintes, il s’avère essentiel de vous adresser à un chasseur de tête, en l’occurrence à un cabinet de recrutement pour trouver votre comptable. Selon une étude, 47 % des entreprises françaises ont sollicité l’aide de ce professionnel pour étoffer son équipe. Il faut savoir que cette option présente de multiples avantages, notamment :

  • accéder à un vaste choix de profils intéressants ;
  • trouver rapidement des candidats qui satisfont vos attentes ;
  • profiter d’un service complet, y compris la négociation du salaire lors du processus de recrutement d’un comptable.

L’intervention d’un cabinet de recrutement spécialisé est une solution fiable et rapide pour recruter un comptable.

Écrit par Muriel T.

Social Media & Content Manager, je m’intéresse aux questions relatives au recrutement de talents dans le domaine de la finance et de la comptabilité.

7 janvier 2020

Suivez-nous !

  • LinkedIn

0 commentaires

Trackbacks/Pingbacks

  1. Comment définir le bon profil pour rejoindre vos équipes ? - […] connaît le coût d’un mauvais recrutement (trois fois plus cher qu’un réussi), il est important de mettre toutes les…
  2. Quelles sont les 10 soft skills les plus recherchées ? - […] et la bienveillance sont les compétences humaines les plus demandées lors de recrutement de […]
  3. Comment détecter les soft skills chez un candidat ? - […] de l’entreprise. Pourquoi la valeur humaine tient maintenant une place centrale dans le recrutement […]
Share This

Partagez !

Partagez cet article avec vos amis !