fbpx

Le management de transition est-il synonyme d’interim ?

Le management de transition a fait son apparition dans les années 70 en Amérique du Nord et dans le Nord de l’Europe avant de s’expatrier au Royaume Uni dans les années 80. L’Allemagne, elle, a commencé à s’y intéresser dans les années 90. Ce n’est que 30 ans après son apparition, dans les années 2000, que la France a enfin commencé à avoir recours au management de transition. Ce nouveau concept, confidentiel à ses débuts, connaît actuellement une croissance fulgurante !

Le management de transition en chiffres

Selon la Fédération Nationale des Managers de Transition, la croissance du chiffre d’affaire du secteur est de 117 % pour les 4 dernières années. Actuellement cette hausse est de 11 % par semestre.

Plus de la moitié des missions sont localisées en Ile-de-France (54 %) et la majorité des entreprises clientes (57 %) viennent de l’industrie.

Le management de transition peut prendre la forme de l’intérim, du CDD ou d’autres formes encore. L’intérim semble cependant une excellente solution.

Manager de transition versus travailleur en intérim

Le manager de transition est certes un intérimaire puisque chargé d’une mission précise. Mais il n’est pas n’importe quel cadre en intérim.

En fait, l’intérimaire lambda est interchangeable à souhait puisqu’il lui appartient de se fondre dans l’équipe de l’entreprise cliente. Il va gérer une situation existante sans la modifier.

Le manager de transition lui, est un cadre très pointu auquel on fait appel en raison de ses compétences hors-norme et de sa très grande expérience dans un domaine bien précis. Il interviendra dans les finances, la comptabilité ou encore le contrôle de gestion.

En somme on va faire appel à un cadre de très haut niveau immédiatement opérationnel pour réaliser le changement nécessaire. Il lui appartiendra de gérer une situation de crise, qu’elle soit positive ou négative mais uniquement pour la durée prévisible de cette situation d’urgence.

Contrairement à l’intérim classique, c’est un homme d’action qui va avoir un pouvoir de décision et qui va mettre ses décisions en œuvre. Cette dernière particularité le différencie du consultant qui lui, va observer, auditer et faire des recommandations.

Pourquoi faire appel à un manager de transition

De nombreuses raisons justifient le recours au management de transition. En fait c’est une situation donnée qui va déclencher le besoin de missionner un manager de transition.

Le point de départ commandant un management de transition est toujours une période d’exception. Les circonstances suivantes se gèrent en principe dans le cadre du management de transition :

  • lancement d’une start-up ;
  • restructuration ;
  • redéploiement ;
  • management-relais ;
  • gestion de crise ;
  • cession ;
  • fusion-acquisition ;
  • etc.

En fait le manager de transition, qu’il soit en intérim ou non, va être ce gestionnaire d’exception capable de faire face à une situation d’exception et de la faire évoluer dans l’intérêt de l’entreprise.

Les avantages de l’intérim en management de transition

L’intérim est la meilleure solution en pareil cas. En effet, le management de transition via l’intérim ne créé pas de liens durables avec la société. Ce manager est opérationnel de suite et ne sera pas freiné dans son action par d’éventuelles sympathies qu’il pourrait avoir pour tel salarié de la société cliente. Il va tout simplement mener sa mission de management de transition à bien sans avoir d’état d’âme. Son seul point d’ancrage est l’intérêt de l’entreprise.

De surcroît, l’entreprise n’a pas les soucis administratifs qu’elle aurait avec une éventuelle embauche en urgence; pas de déclarations URSAFF, pas de souci de seuil d’effectif ou autres.

C’est l’agence d’intérim qui en est chargée. La formule est aussi souple qu’elle est efficace et le coût du recrutement est moindre. De plus, cela évite le risque du mauvais recrutement qui serait catastrophique pour l’entreprise qui se trouve déjà dans une situation délicate.

Le déroulement de la mission

Si un cadre important part, l’entreprise peut se retrouver en difficulté, le préavis de 3 mois que doit un cadre n’est en général pas suffisant pour trouver un cadre de haut niveau.

Il devient, à ce moment-là, urgent de mettre en place de suite une personne susceptible de gérer le souci. Et c’est là qu’il faut opter pour le management de transition. Ce cadre, qui peut venir de l’intérim, va gérer la situation, la faire avancer en attendant que le chasseur de tête présente un candidat définitif au poste. 

L’idéal en pareil cas est de faire appel au cabinet d’intérim qui a fourni l’homme-clé qui va réaliser ce management de transition. Il connait bien les besoins de l’entreprise concernée et saura présenter le candidat idéal.

Pourquoi travailler avec un cabinet de recrutement

Lorsque l’entreprise est dans une situation d’urgence, ou de crise, elle ne peut se permettre de lancer elle-même un tel recrutement. Elle ne dispose pas du temps nécessaire pour faire les recherches. Une situation de crise n’attend pas. L’entreprise a besoin de recruter son manager de transition immédiatement.

Seul un cabinet de recrutement et d’intérim est capable, en temps réel, de trouver et de présenter le bon profil.

Notre cabinet, qui travaille en étroite collaboration avec un cabinet d’intérim, dispose d’un vivier de cadres de haut niveau susceptibles de réaliser un management de transition dans les métiers suivant :

Notre cabinet se tient à votre disposition pour toutes informations complémentaires, n’hésitez pas à nous joindre.

Écrit par Muriel T.

Social Media & Content Manager, je m’intéresse aux questions relatives au recrutement de talents dans le domaine de la finance et de la comptabilité.

26 mars 2020

Suivez-nous !

  • LinkedIn

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This

Partagez !

Partagez cet article avec vos amis !