fbpx
Quel est le coût d'un recrutement ?

Quel est le coût d’un recrutement ?

Vous souhaitez recruter un ou des nouveaux collaborateurs comme un directeur financier ou un comptable afin d’agrandir et faire prospérer votre entreprise ? Afin d’engager les bonnes personnes qui vont contribuer à la plus-value de votre société grâce à leur expertise dans leur domaine, il y a un coût que vous devez budgéter et qui n’est pas des moindres. Voici donc quelques conseils pour prévoir le coût d’un recrutement que vous allez devoir engager.

Coût d’un recrutement : les frais de recherche

Si vous souhaitez dépenser le moins d’argent en matière de coût de recrutement, vous pouvez effectuer vos propres recherches ou exploiter les CV que vous avez précieusement conservés à cet effet. Vous allez y passer beaucoup de temps sans être certains d’avoir fait le bon choix. 

Il est aussi possible de passer par les canaux internes en :

  • Diffusant une offre d’emploi dont le coût varie en fonction du support (entre 500€ à 800 € sur un site d’emploi et de 1 500 à 30 000€ selon la taille de votre annonce et le support que vous choisissez) 
  • En confiant cette mission à un cabinet de recrutement qui vous coûtera entre 15 et 25% du salaire brut du collaborateur recruté à quoi il est nécessaire de rajouter les frais de parution des annonces 
  • En confiant la mission à un chasseur de tête facturant entre 25 et 35% du salaire brut annuel du candidat recruté uniquement. 

Une fois que vous avez choisi la méthode de recrutement la plus adaptée à vos besoins, il va falloir aussi rajouter les frais d’évaluation des candidats comme les tests par exemple.

Rémunération du candidat ou futur collaborateur

Cette rémunération s’exprime en super brut correspondant au futur salaire brut plus les diverses taxes et cotisations obligatoires que vous devrez verser. 

Dans le cas ou ce collaborateur fait l’objet d’une création de poste, son salaire vient se rajouter à vos charges d’entreprise. 

Par contre, si vous devez remplacer un salarié partant en retraite ou licencié, il y a seulement substitution de charges.

Les autres rémunérations et frais accessoires directs

Le temps que passent les différents intervenants comme les recruteurs de filière ou recruteurs de métier doit être aussi budgété car il vient s’imputer sur leur propre activité. Ce temps concerne les entretiens d’embauche et le tri des candidatures. Il doit donc être comptabilisé. 

Dans certains cas, vous devez aussi rajouter des frais accessoires comme la mise à disposition d’un logement temporaire pour votre nouveau recruté ainsi que son déménagement s’il y a lieu ou encore ses frais de transport. 

Si la famille du nouvel employé ne suit pas, il doit rejoindre sa famille deux fois pendant six mois par exemple et il est possible que ces frais soient aussi à votre charge.

Les coûts indirects liés au recrutement d’un candidat

Lorsque votre choix est terminé, il faut prévoir de former le nouveau collaborateur selon une période variable en fonction du poste qu’il occupe. 

Il va poursuivre une formation pouvant être dispensée sur votre lieu de travail ou en externe. Il existe là encore un coût d’un recrutement non négligeable. Il sera lié aux frais pédagogiques, à la rémunération de votre salarié tout au long de sa formation, à ses frais de repas, d’hébergement et de transport s’il y lieu. 

Le coût d’intégration d’un recrutement se rajoute mais il est plus difficile à évaluer que les autres postes. Il comprend le temps nécessaire utilisé par les autres salariés passé à intégrer le nouveau collaborateur sur une période donnée.

Les outils de travail et le matériel

Le coût d’un recrutement est vaste car vous avez aussi besoin de prévoir du matériel et des outils de travails nécessaires dont aura besoin votre futur collaborateur. Si son poste est créé, pensez à budgéter :

  • Un bureau aménagé 
  • Un téléphone mobile 
  • Une ligne fixe 
  • Un ordinateur 
  • La possibilité d’utiliser des logiciels 
  • Une voiture de fonction si besoin est 
  • Des vêtements de travail, etc. 

Coût d’un recrutement : bon à savoir

Il se peut qu’un recrutement puisse être raté et dans ce cas, il va vous coûter encore plus cher. Vous allez devoir verser des salaires au collaborateur quittant l’entreprise et cette dépense conséquente est une perte sèche. 

Vous allez devoir relancer une nouvelle recherche pour trouver un nouveau comptable ou un nouveau conseiller financier et donc engendrer de nouveaux frais pour le coût d’un recrutement. 

Quand vous recrutez, pensez à mettre une clause dans le contrat garantissant une bonne fin de mission si le recrutement initial se fait par un cabinet spécialisé. 

Vous allez ensuite devoir mobiliser une équipe pour de nouveaux entretiens, voir de nouveaux candidat et former un nouvel embauché. 

Basez-vous sur votre première expérience pour ne pas commettre une nouvelle erreur. 

Sachez que le coût d’un recrutement raté peut représenter entre 5 000 et 10 000€ par embauche et ce n’est que la partie émergée de l’iceberg car l’issue représente environ 18,9% des CDI non confirmés. 

À noter également que plus d’un tiers des CDI sont rompus la première année.

Écrit par Muriel T.

Social Media & Content Manager, je m’intéresse aux questions relatives au recrutement de talents dans le domaine de la finance et de la comptabilité.

27 février 2020

Suivez-nous !

  • LinkedIn

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This

Partagez !

Partagez cet article avec vos amis !